17.11
07:36

Des planches d'Hergé aux enchères mercredi et samedi à Paris

Une des pièces tirée du "Sceptre d'Ottokar" est estimée entre 280.000 et 300.000 euros.

Plusieurs planches d'Hergé dont une pièce exceptionnelle de "L'étoile mystérieuse" et une autre tirée du "Sceptre d'Ottokar" seront mises aux enchères à Paris mercredi et samedi au cours de deux ventes distinctes chez Christie's et Artcurial.

Proposée chez Christie's le 20 novembre, la planche extraite du huitième album des aventures de Tintin ("Le sceptre d'Ottokar") met en scène le jeune reporter et son chien Milou en train de ravir le sceptre d'Ottokar aux mains de malfrats. Cette planche à l'encre de Chine, aquarelle bleue et gouache blanche, réalisée par le dessinateur belge en 1938, est estimée entre 280.000 et 300.000 euros.

Le 23 novembre chez Artcurial, les collectionneurs pourront enchérir sur une pièce extraite de "L'étoile mystérieuse". Cette planche où l'on voit Tintin à l'observatoire du professeur Calys observer "une énorme boule de feu" qui se dirige (peut-être) vers la Terre est estimée entre 150.000 et 200.000 euros.

Ces deux œuvres d'Hergé ne sont pas les seules à être mises à l'encan. Un autre dessin d'Hergé inspiré du "Secret de la Licorne" pour illustrer un puzzle sera proposé par Christie's. Ce dessin (22 x 38 cm), réalisé à l'encre de Chine, est estimé entre 150.000 et 180.000 euros. 

Une planche publicitaire réalisée en 1935 par Hergé pour la chicorée Pacha est estimée entre 120.000 et 150.000 euros.  Une des 25 "cartes neige" éditées à la fin de l'année 1942 et représentant Tintin et Milou en plein accident de luge est estimée entre 80.000 et 100.000 euros.

Outre des œuvres du créateur de Tintin, les deux maisons de vente proposeront de nombreux lots issus de l'univers de la bande dessinée.

Ainsi, chez Christie's, la vente organisée en collaboration avec la galerie belge Huberty & Breyne proposera des planches originales et des dessins d'artistes comme Franquin ("Spirou", "Gaston"...), Roba ("Boule et Bill"), Morris ("Lucky Luke") ou encore Uderzo ("Astérix"). L'estimation totale des lots proposés aux enchères est de 3 millions d'euros.

Parmi les pièces phares de cette vente, on trouve un dessin de Franquin réalisé pour le 10e anniversaire du "Trombone illustré" publié dans le journal Spirou en juin 1977. Ce dessin à l'encre de Chine où l'on voit "l'évêque de la Mitre Railleuse", un grand-père semblant habiter dans la première lettre O de "Trombone", un fumeur plus que mal en point, des enfants jouant à cache-cache et... le Marsupilami est estimé entre 58.000 et 60.000 euros.

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article