12.11
08:39

Se réapproprier l’espace urbain

Un reportage de Guillaume Denil

6,5 millions de M². C’est la surface de bâtiments vides sur Bruxelles. Bureaux, logements, terrains, entrepôts… toutes ces surfaces oubliées sont dans l’attente d’une rénovation, d’une reconversion ou sont tout simplement laissés à l’abandon faute de moyens financier.

C’était le cas du Tri Postal, qui surplombe la gare de Bruxelles-midi. Pendant 20 ans, les bâtiments ont été inoccupé. Aujourd’hui, la SNCB va réinvestir les lieux pour en faire ses bureaux. Mais en attendant que tout se mette en place, une autre occupation va avoir lieu. Une occupation temporaire qui a pour but de valoriser le lien social et la culture.

Partager cet article

Contenu sponsorisé