08.11
10:43

L'Espagne se prépare à de nouvelles élections législatives

Les Espagnols sont appelés à aller voter pour la quatrième fois en quatre ans. Les cinq partis élus il y a sept mois ne sont pas parvenus à constituer un gouvernement.

Cela fait quatre fois en quatre ans que les Espagnols sont appelés à retourner aux urnes, une situation inhabituelle pour ce pays habitué jusqu'en 2015 au bipartisme. Les élections de 2015 ont changé la donne, puisqu'au lieu des deux partis habituels - les socialistes du PSOE d'un côté, le PP et droite conservatrice de l'autre - ce sont cinq forces politiques qui ont émergé. Avec le PSOE et le PP, on retrouve désormais avec chacun plus de 10% des voix, Ciudadanos (libéral et aujourd'hui scindé), Podemos (gauche radicale) et Vox (extrême-droite).

Depuis lors, les crises se sont succédées sans que les groupes élus ne parviennent à former une majorité au sein des 350 sièges. Le roi Felipe IV a donc dissout le gouvernement au mois de septembre, annonçant de nouvelles élections pour ce dimanche 10 novembre.

Les socialistes du PSOE mené par Pedro Sanchez sont annoncés en tête des sondages, tout comme lors des élections du mois d'avril 2019. Leurs résultats de l'époque ne leur avaient cependant pas permis d'obtenir la majorité avec 123 députés sur 350. Parallèlement à cela, le parti d'extrême-droite Vox espère augmenter encore son nombre de sièges - 24 actuellement. Ce parti avait obtenu moins de 1% des voix lors des élections de 2015, avant de se voir propulser à plus de 10% lors du dernier scrutin. Le groupe défend l'unité de l'Espagne et dans le contexte de la crise avec la Catalogne, il est parvenu à rassembler de plus en plus de militants au cours des derniers mois. 

Partager cet article

Contenu sponsorisé