07.11
13:39

25 ans après le génocide rwandais: ouverture du procès de Fabien Neretsé

La cours d'assises de Bruxelles a ouvert ce lundi le procès du Rwandais Fabien Neresté accusé d'avoir participé au génocide de 1994.

Fabien Neretsé est accusé de crime de génocide et de crimes de guerre pour avoir, en tant que co-auteur, tué un nombre indéterminé de personnes, dont treize ont été identifiées et dont certaines étaient d’origine tutsie. Les faits s’étaient produits au Rwanda en 1994, durant le génocide des Tutsis.

Parmi les victimes figuraient une Belge, Claire Beckers, son mari, Isaïe Bucyana, et un de leurs trois enfants

Marie Beckers, soeur de Claire Beckers attendait l'ouverture de ce procès depuis longtemps : "J'ai simplement demandé qu'on connaisse le(s) auteur(s) des faits et puis j'ai laissé la justice faire son rôle."

Son avocat, Jean-Pierre Jacques, clame son innocence: "Nous avons préparé un acte de défense. On lui reproche le fait d'avoir participé à des réunions. Mais il n'est pas l'auteur d'un crime.On lui reproche d'être à l'origine d'une milice qu'il aurait organisé dans son village natal. Ces éléments me paraissent discutable et difficile à prouver. Il y a un très long délai qui sépare le moment ou la preuve a été recueillie par le procureur et le moment ou on vient en assise débattre de cette preuve."

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article