31.10
07:53

Washington remet la pression sur la Belgique pour le rapatriement des djihadistes

"Le rapatriement des djihadistes belges n'est pas une question humanitaire mais de sécurité", déclare Georges Dallemagne, député fédéral (CDH). Il réagit aux déclarations de l’ambassadeur américain.

L'ambassadeur américain à Bruxelles, Ronald Gidwitz, insiste dans le quotidien Le Soir jeudi pour que la Belgique rapatrie les djihadistes belges de Syrie. "Nous savons que nos amis européens hésitent à le faire. Mais nous pensons que c'est l'issue la plus sûre et rapide pour résoudre ce problème", assure-t-il.

Georges Dallemagne, député fédéral approuve cette déclaration. Il était l'invité de Maxime Binet ce matin et déclare: "Si les Etats-Unis ont procédé au rapatriement de leurs ressortissants, c'est pour assurer leur sécurité. Ils voulaient mettre la main dessus afin des les contrôler, les punir et connaître la vérité. Nous devrions opérer de la même manière en Belgique."

Il poursuit: "Nous avons déjà condamné en Belgique 135 personnes qui sont revenues de Syrie et d'Irak. Il faut en rapatrier aujourd'hui 50 de plus. C'est tout à fait possible pour l'état Belge. Les sanctions doivent être à la hauteur des crimes qui ont été commis. Il faut faire évoluer le droit si nécessaire et donner les moyens à la justice d’enquêter."

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article