17.10
12:37

«Est-ce normal que la voix de l'Union européenne soit moins entendue par rapport à la Syrie ?»

Charles Michel, le Premier ministre en affaires courantes, s'indigne du manque d'implication de l'Union européenne concernant la Syrie.

«Non, ce n'est pas normal !», sont les mots de Charles Michel en référence au fait que l'Union Européenne soit si discrète face à la situation actuelle en Syrie. 

Sachant que Donald Trump et Vladimir Poutine ont récemment fait entendre leurs voix sur le sujet, celui qui deviendra président du Conseil européen le 1er décembre, souhaite que l'Europe s'exprime plus fort sur le plan international. 

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article