07.10
09:22

HSBC va supprimer 10.000 nouveaux emplois

Réduction des coûts et licenciements pour le géant bancaire britannique HSBC.

Le géant bancaire britannique HSBC s'apprête à supprimer 10.000 nouveaux emplois, selon le Financial Times. Deux mois après le départ surprise de son patron et une première annonce de 4.000 suppressions de postes, face aux nombreux défis à relever entre guerre commerciale, Brexit et taux bas.

Ces nouveaux licenciements concernent principalement des postes bien rémunérés et s'inscrivent dans le cadre d'une nouvelle campagne de réduction des coûts menée par le nouveau patron Noel Quinn. Celui-ci a succédé à John Flint, parti début août après seulement 18 mois en poste, sans donner de raison précise à cette décision.

«Nous savons depuis des années que nous devons faire quelque chose au sujet de nos coûts de fonctionnement, dont la composante la plus importante concerne les employés», a déclaré une source anonyme citée par le quotidien économique. «Il y a une modélisation très difficile en cours. On se demande pourquoi nous avons autant de gens en Europe alors que nous avons des rendements à deux chiffres dans certaines parties de l'Asie».

Dans la foulée, d'autres grandes banques tentent également de réduire leurs coûts dont les américaines JPMorgan Chase et Wells Fargo qui ont revu à la baisse leurs prévisions de bénéfices pour 2019, liées aux taux d'intérêt, alors que les banques centrales du monde entier assouplissent leur politique monétaire en réponse à l'affaiblissement des perspectives de croissance mondiale. La Deutsche Bank, quant à elle, a annoncé 18.000 suppressions de postes et la Société générale 1.600.

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article