29.09
14:56

Des milliers de Français rassemblés aux Invalides pour rendre hommage à Jacques Chirac

L'hommage populaire rendu à Jacques Chirac a réuni un très grand nombre de Français aux Invalides.

Les Français ont afflué par milliers dimanche aux Invalides pour saluer la mémoire de Jacques Chirac, décédé jeudi à 86 ans. L'hommage populaire a démarré à 14H00 par une cérémonie inter-religieuse devant sa dépouille.

Son cercueil, couvert de bleu, blanc, rouge, et entouré de drapeaux français et européen, sous un portrait géant de l'ancien président, a été placé à l'entrée de la cathédrale Saint-Louis des Invalides. Des représentants des cultes ont chanté une prière aux côtés de la famille Chirac, dont sa fille Claude et son petit-fils Martin, mais sans son épouse Bernadette, affaiblie.

Les Français ont ensuite commencé à défiler devant le cercueil de l'ex-chef de l'Etat (1995-2007), qui avait quitté peu avant 13H00 en convoi son domicile rue de Tournon où il s'est éteint jeudi.

L'hommage aux Invalides est lié à "la relation forte que Jacques Chirac entretenait avec les Français" et "tous ceux qui l'ont aimé pourront venir", avait indiqué à l'AFP son gendre Frédéric Salat-Baroux.

Une journée de deuil national suivra lundi. Un service solennel présidé par Emmanuel Macron sera rendu à 12H00 en l'église Saint-Sulpice à Paris, en présence des anciens présidents François Hollande, Nicolas Sarkozy et Valéry Giscard d'Estaing.

L'assistance sera à la mesure de l'afflux de messages parvenus du monde entier depuis jeudi midi : parmi la trentaine de chefs d'Etat, seront présents le président russe Vladimir Poutine, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, les présidents allemand Frank-Walter Steinmeier, italien Sergio Mattarella et congolais Denis Sassou Nguesso, le Premier ministre belge Charles Michel, ou encore les Premiers ministres libanais Saad Hariri et hongrois Viktor Orban.

La classe politique française devrait également être largement représentée, jusqu'à la présidente du RN Marine Le Pen, elle dont le père avait fait de Jacques Chirac un "ennemi".

Un hommage particulier sera également rendu à l'ex-président le week-end des 5 et 6 octobre en Corrèze, sa terre d'élection.

L'ex-chef de l'Etat, malade depuis de longues années, s'est éteint "très paisiblement, sans souffrir". Selon le souhait de son épouse Bernadette, Jacques Chirac sera inhumé au cimetière du Montparnasse dans le caveau où repose déjà leur fille aînée, Laurence.

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article