25.09
23:26

Les eaux pourraient atteindre 1,10m à la fin du siècle (nouveau rapport GIEC)

Le GIEC vient de sortir son nouveau rapport. Un rapport inquiétant qui met en évidence la situation alarmante des océans et des glaces. 

Victimes du réchauffement climatique, les océans et les zones gelées dépérissent à grande vitesse, menaçant des pans entiers de l'Humanité qui doit réduire au plus vite ses émissions de CO2 pour limiter les dégâts, avertit ce mercredi un rapport alarmant du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC).

Montée du niveau des océans, petites îles menacées de submersion, glaciers qui disparaissent... Certains des impacts dévastateurs du changement climatique sont déjà "irréversibles", note le groupe d'experts climat de l'ONU à l'issue d'une réunion marathon de cinq jours à Monaco.

Deux jours après le sommet climat de New York qui n'a pas suscité l'impulsion espérée, ce rapport souligne toutefois que mettre en place des mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre pourrait faire une vraie différence. 

Le niveau des océans qui monte favorise les vagues de submersion et les tempêtes. Il serait donc primordial de gagner du temps pour s'y préparer au mieux. Une solution serait par exemple de construire des digues autour des grandes mégapoles côtières telles que New-York. Il serait également bon d'anticiper le déplacement peut-être inéluctable de certaines populations, notamment, celles des petits Etats insulaires qui pourraient devenir inhabitables d'ici la fin du siècle.

Construire des protections côtières pourrait réduire de 100 à 1000 fois les risques d'inondations, selon le rapport du GIEC.

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article