21.09
16:58

« Dominique Leroy ne méritait pas cet excès d'indignité »

Béatrice Delvaux, éditorialiste en chef du journal Le Soir, donne son analyse sur la couverture du départ de Dominique Leroy de l'opérateur Proximus.

Ce vendredi 20 septembre, c'était le dernier jour de Dominique Leroy chez l'opérateur Proximus. Poussée par les syndicats, elle est partie plus tôt que prévu. L'éditorialiste en chef du journal Le Soir, Béatrice Delvaux, donne son point de vue sur la couverture et l'interprétation du départ de l'ancienne CEO de Proximus, Dominique Leroy. 

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article