19.09
17:01

Gantz veut être à la tête du gouvernement d'union avec Netanyahou

Benjamin Netanyahou appelle Benny Gantz à former un gouvernement d'union. Benny Gantz est d'accord, à condition qu'il soit à la tête de ce gouvernement.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, qui joue sa survie politique, a pris Israël par surprise jeudi en appelant Benny Gantz à la formation d'un gouvernement d'union nationale, deux jours après des élections législatives n'ayant pas réussi à départager les deux rivaux.

Benny Gantz a répondu vouloir lui aussi un gouvernement d'union afin de sortir le pays de l'impasse politique, mais avec lui à sa tête. 

Benjamin Netanyahou affirmait encore mercredi que le pays n'avait que deux choix : soit un gouvernement de droite dirigé par lui, soit un "gouvernement dangereux qui repose sur les partis arabes", une attaque indirecte contre Benny Gantz qui a promis d'ouvrir des discussions avec les partis arabes dans l'espoir d'arriver à une coalition.

Mais, jeudi matin, coup de tonnerre : le "roi Bibi", au pouvoir sans discontinuer depuis une décennie, a changé son fusil d'épaule et proposé des discussions directes avec son principal rival.

"Lors des élections, j'ai appelé à la mise en place d'un gouvernement de droite. Malheureusement, les résultats montrent que cela n'est pas possible. Le peuple n'a pas tranché entre les deux blocs. Par conséquent, il n'y a pas d'autre choix que de former un gouvernement d'union, aussi large que possible", a déclaré Benjamin Netanyahou dans un message vidéo.

 

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article