18.09
16:06

Pedro Sanchez a besoin d'une majorité confortable pour former un gouvernement

Le Premier ministre espagnol en exercice Pedro Sanchez, qui a dû renoncer à former un gouvernement, a demandé mercredi aux électeurs de lui donner une majorité confortable pour diriger le pays, lors du prochain scrutin le 10 novembre.

Près de cinq mois après avoir remporté les élections du 28 avril mais avec seulement 123 sièges sur 350, le dirigeant socialiste a accusé les conservateurs du Parti populaire, les libéraux de Ciudadanos et les radicaux de gauche de Podemos de l'avoir empêché de former un gouvernement.

 

Pedro Sanchez a dû reconnaître mardi soir qu'il était incapable de rassembler les voix nécessaires à obtenir la confiance de la chambre. Aucun autre parti n'étant en mesure de le faire, le parlement sera dissous automatiquement et de nouvelles élections convoquées pour le 10 novembre, les quatrièmes en quatre ans.

Pedro Sanchez a tenté sans succès de former un gouvernement de coalition avec Podemos, mais la gauche radicale a jugé les portefeuilles proposés insuffisants. Il lui a ensuite proposé un simple programme commun mais Podemos a insisté pour entrer au gouvernement, ce dont les socialistes n'ont plus voulu entendre parler. 

De toutes façons, une entente avec Podemos aurait dépendu des voix des partis nationalistes basques et indépendantistes catalans pour obtenir la confiance de la chambre.

Les sondages prédisent une nouvelle victoire des socialistes mais toujours sans la majorité absolue.

Partager cet article

Contenu sponsorisé

En lien avec l'article