16.09
10:33

Le procès de la catastrophe ferroviaire de Buizingen entame sa phase finale ce lundi matin

Les débats dans le procès de la catastrophe ferroviaire de Buizingen ont débuté ce matin.

La matinée au tribunal de police de Bruxelles a commencé par le réquisitoire de la procureure Catherine Ramaekers. Cette dernière a commencé par exprimer ses voeux aux victimes.
La parole sera ensuite donnée aux avocats de la partie civile puis à ceux de la défense. Les avocats du conducteur du train qui est poursuivi ont déposé un nouveau rapport d’expertise sur lequel ils comptent se baser pour demander l’acquittement de leur client. Ce rapport affirme que le conducteur du train prévenu dans ce dossier n’a peut-être pas franchi un feu alors qu’il était au rouge. C’est un dysfonctionnement technique qui a pu se produire, provoquant erronément un passage au vert.
Ce rapport est contesté par d’autres parties au procès, notamment la SNCB, poursuivie elle pour négligence en matière de sécurité.

Pour rappel, le 15 février 2010, un train en provenance de Louvain et en direction de Braine le Comte et un train IC de Quiévrain en direction de Liège se sont retrouvés sur la même voie. Ils sont entrés en collision à 08h28 près de la station de Buizingen.
Le bilan de 310 bléssés et de 19 morts en fait un des plus gros accidents ferroviaires des années 2000.
Le conducteur ayant survécu, la SNCB et Infrabel ont été inculpés.

Partager cet article

Contenu sponsorisé