14.09
16:56

79 % des Bruxellois appellent leurs élus à soutenir plus activement le développement de l'autopartage.

Une étude menée par l’institut Harris Interactive auprès de 4000 personnes dans huit villes européennes dont Bruxelles a analysé les habitudes et aspirations des européens en matière de mobilité.

Elle a révélé que 85% des bruxellois pensent que leur ville souffre fortement de la congestion et de la pollution automobile.
L’autopartage est considéré par les bruxellois comme une solution clé pour remplacer la voiture individuelle et ainsi réduire le nombre de voitures à Bruxelles.
Les résultats montrent que les bruxellois sont de moins en moins convaincus par la nécessité d’utiliser une voiture en ville : seuls 46% d’entre eux pensent que c’est un moyen de transport pratique pour se déplacer à Bruxelles et plus de 57% d’entre eux n’utilisent leur voiture qu’une fois par semaine ou moins.
79% d’entre eux attendent plus de la part de leurs élus et demandent, à ce qu’ils soutiennent plus activement le développement du car sharing dans leur ville. 
La voiture en libre service apparaît comme le 2ème service le plus à même de les en convaincre, juste derrière les transports en commun. En conséquence, près de 8 bruxellois sur 10 souhaiteraient avoir plus de services d’autopartage disponibles dans leur quartier. 
Avec la démocratisation des véhicules partagées dits de «mobilité douce», le car sharing pourrait avoir de beaux jours devant lui.

Partager cet article

Contenu sponsorisé