12.09
15:55

La BCE tente de relancer l'économie européenne

Le président de la BCE a parlé d'une risque de récession faible, mais en augmentation.

Mario Draghi, le président de la banque Centrale Européenne vient d’annoncer la baisse des taux sur les dépôts bancaires de -0,50%. La conjoncture demeurant toujours fragile depuis des années, il a été décidé de permettre à travers cette mesure de tenter de booster l’économie.
Pour venir soutenir cette mesure, il a aussi été décidé de nouveaux rachats de dettes publiques et privées, et une injection monétaire avec achats mensuels nets de 20 milliards d’euros. En vue de stimuler l’emprunt, il a également été décidé de baisser de 0.1 % le taux de base pour les nouveaux prêts.
En effet, la BCE a déclaré aujourd’hui que le risque de récession est jugé «faible» mais qu’il a «augmenté ».
A cette annonce s’accompagne une révision des projections de l’inflation qui a été revue à la baisse pour 2019, 2020 et 2021, s’éloignant peu à peu des objectifs fixés proches de 2%. La BCE prévoit en effet une augmentation des prix de 1,2 %, 1% et 1,5% pour les trois prochaines années contre 1,3%, 1,4% et 1,6% lors de ses précédentes prévisions en juin.
Face à la stagnation économique, la BCE invite les Etats européens à agir et à soutenir l’économie avec plus d’énergie, notamment à travers les marges budgétaires dont ces derniers disposent, craignant que la politique monétaire appliquée par la BCE ne soit pas suffisante.
Elle s’est également montrée encore plus pessimiste envers l’économie en zone euro, ce qui justifie à ses yeux de mettre en œuvre ce « package » anticrise.

Partager cet article

Contenu sponsorisé