10.09
17:25

Le Salon de l'Automobile ouvre ses portes au public ce 14 septembre à Francfort

La 68ème édition du Salon automobile de Francfort se déroulera jusqu'au 22 septembre.
Lors de cette édition 2019 du Salon automobile de Francfort, on remarquera l'absence de quelques pointures telles que Toyota ou encore l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, même si Renault sera tout de même présent exclusivement pour les professionnels. Il faudra également noter les défections de Peugeot, Citroën, DS, Dacia, Alpine, Mazda, Suzuki, Kia, Volvo, Fiat, Jeep, Alfa Romeo, Ferrari, Maserati, Aston Martin, Bentley, Rolls-Royce et Tesla. Ces absences s'expliquent par plusieurs raisons : des tarifs de stands élevés, un format inapproprié et un marché automobile mondial (Europe, Etats-Unis, Japon, Chine...) largement en baisse. Et pour cause, l'Acea association des constructeurs européens a observé une baisse de 3,1 % des immatriculations en Europe pour le premier semestre de cette année. La Belgique ne fait pas exception puisqu'elle totalise une baisse de 6,3 % sur ces six premiers mois.Malgré ces nombreuses défections, 800 constructeurs (Volkswagen, Audi, Skoda, Porsche...) ont répondu présent. On pourra ainsi découvrir plusieurs nouveautés lors de la 68ème édition du salon, telle que la BMW Série 1 ou encore les derniers modèles Audi, dont l'A1 CityCarver et le Q3 SportBack.

La question climatique s'invite également sur le plateau. L'une des stars du salon : la Taycan électrique de Porsche, sera présentée au public pour la première fois.
Cette dernière ne fait pas exception puisque, cette année, une large place est accordée aux véhicules électriques. Toutes les marques majeures présentes dévoileront au moins une voiture «zéro émission». Cependant cela n'a pas empêché des militants de Greenpeace de manifester devant le salon. Selon eux, «l'amélioration de l'efficacité de l'essence et des véhicules hybrides ne sont plus des solutions suffisantes à la crise climatique. Au contraire, ils retardent les changements fondamentaux nécessaires, et la progression actuelle des ventes de SUV (4x4 urbains, NDLR) est une menace de plus pour notre climat.

Partager cet article

Contenu sponsorisé